NOUVEAU FIASCO A DOMICILE : 0-2

Pablo Correa (entraîneur de Nancy): "Le scénario de match qu'on craignait s'est déroulé. On sait que pour faire sortir cette équipe de Toulouse, il nous fallait beaucoup de mouvements. La différence c'est aussi que Toulouse a transformé ses occasions, pas Nancy. On se cherche un peu. Or c'est l'efficacité qui paye dans le football. Toulouse a eu l'efficacité que l'ASNL n'a pas eu. Les deux buts de Toulouse, ce sont deux mauvais renvois de notre part. La vérité, c'est qu'on a encaissé sept buts en quatre matches. Tant qu'on ne saura pas finir de rencontre sans encaisser de but, on ne pourra pas gagner des matches. A la moyenne de deux buts encaissés par match, je peux vous dire où on va finir. Aujourd'hui, on a peur de mal faire et je ne sais pas pourquoi. Si on n'est pas capable de faire des efforts tous ensemble, cela va devenir très, très difficile. Ce qui est inquiétant, c'est qu'on a de bons moments mais aussi des moments d'absence qui nous mettent en difficulté".

Marama Vahirua (attaquant de Nancy): "On ne sait plus comment faire. Aujourd'hui, il faut qu'on se remette tous en question. Cela ne fait que quatre journées, ce n'est pas la fin du monde mais avec quatre points en quatre journées et ce que l'on montre aujourd'hui, il faut s'inquiéter parce que ce n'est pas extra. On est dans une mini-crise surtout du fait que chez nous, nous n'arrivons pas à prendre des points. On ne montre pas que de bonnes choses, même si on a été mieux ce soir. Le pire, c'est qu'on n'a pas été nul ce soir, on a été en manque d'efficacité. Mais le plus important, c'est le résultat, pas la manière de jouer. Pour tout le monde, on se doit de se réveiller et de mettre les bleus de chauffe. On s'est mis là tout seul, on va s'en sortir tous ensemble."