PRISON_SAINT_MICHEL

PROTECTION A MINIMA DU LIEU

Le site de l'ex-prison Saint-Michel de Toulouse ne devrait être protégé qu'a minima à la grande déception de la mairie socialiste et du comité de quartier Saint-Michel, a-t-on appris à l'issue de la réunion de la commission régionale de la protection des site (CRPS). La CRPS s'est prononcée en faveur d'une protection de la cour d'honneur et du castelet d'entrée de cette prison du 19e siècle désaffectée en 2009. Mais, selon le président du comité de quartier Saint-Michel Guillaume Drijard, "les membres de la CRPS n'ont pas pu se prononcer sur notre demande de protection de la rotonde et des cinq branches en étoile du bâtiment central".