TOUT CA POUR CA : ON N'APPREND RIEN

Les médias se sont emparés de l'après-coupe du monde des BLEUS. Vu les audiences record que génère le foot, on peut bien se douter qu'il y a un filon à tirer de toute cette débâcle. Thierry Henry qui n'a pas hésité à se mettre hors la loi sur la route pour rejoindre l'Elysée (voies de bus, feux rouges, sens interdits), a également rejoint le plateau de Canal+ pour dire qu'il s'est senti écarté. "On ne me parlait plus comme avant". Sur TF1 une liaison pourrie avec Barcelone a été maintenue à l'antenne pour recueillir le témoignage d'Eric Abidal. Pour un direct en plein milieu d'une guerre, la chaîne n'aurait pas insisté plus de 10 secondes pour conserver le direct. Là, on nous a fait subir 7 minutes de problèmes techniques. Lamentable, d'autant qu'au final personne n'a rien dit. Ni su Canal, ni sur TF1. Selon le Parisien, Domenech était au courant de la mutinerie. Finalement ce qu'il y a de plus sympathique dans l'équipe de France, c'est la présence de Yoann Gourcuff qui incarne le mieux l'avenir des BLEUS pour 67% des français interrogés dans un sondage CSA-Aujourd'hui en France.