MARDI 22 JUIN : UNE DATE HISTORIQUE

Pour certains, après ce mondial, le visage de l'équipe de France va changer. Laurent Blanc devient le sélectionneur, les têtes vont tomber, Anelka va parler, et les joueurs vont rentrer. Pour moi, c'est juste du foot. Personne n'opère des coeurs. Il y a plus grave dans la vie. Un jeu de ballon ne peut susciter autant de passions. Trop d'argent pas assez d'humilité. L'adrénaline médiatique autour de ce mondial nuit à la santé des français. Le football doit rester un sport-plaisir : un loisir. Prenons du recul. Ne soyons pas triste si nous quittons l'Afrique du Sud, ne soyons pas euphorique si nous restons. Que les différences des uns soient un tel vecteur de haine pour les autres est la preuve que le foot ne peut pas tout régler. Aujourd'hui, bien loin de la France Back, Blanc, Beur, on entend ici ou là des réflexions homophobes, racistes ou tout simplement injurieuses (comme les propos d'Anelka) qui sont proprement scandaleuses. Arrêtons là la surenchère de la bêtise et regardons ensemble un match de foot à la télé... c'est tout !