DERNIERE_MINUTE_INFO

EXPLOSION A NANCY CE JEUDI ?...

"La mairie nous a transmis un courrier qui fait état d'une alerte à la bombe", a expliqué le procureur de la République à Nancy, Raymond Morey. Dans sa missive, le mystérieux expéditeur prévient de la présence de cette bombe dans une aile du palais de justice à partir de jeudi à 8h30. "Dès lors qu'il y a une alerte, on prend des dispositions de sécurité : il y aura à la fois des contrôles et un dispositif de surveillance policière conséquent", a assuré le procureur. Selon cette même source, aucune affaire sensible n'est prévue ce jeudi matin (17/06) au tribunal de grande instance de Nancy. Toutefois, une rocambolesque et retentissante affaire de prêtre poursuivi pour proxénétisme sera examinée par le tribunal correctionnel, à partir de 8h30.

Quatre personnes, dont un ancien prêtre de 52 ans en poste à l'évêché de Metz, comparaîtront jeudi et vendredi devant le tribunal correctionnel de Nancy (Meurthe-et-Moselle) pour proxénétisme. Client régulier de prostituées et de clubs échangistes, l'homme d'église est accusé d'avoir mis en relation l'une d'entre elles, âgée de 23 ans, avec un réseau dirigé par une mère maquerelle d'origine sénégalaise établie à Ugny (Meurthe-et-Moselle), déjà condamnée par le passé dans une affaire similaire. Le prêtre, qui a désormais quitté l'église après avoir été démis de ses fonctions, encourt une peine de sept ans de prison et 150 000 euros d'amende.