LES_JT_DE_VINGT_HEURES

MON AVIS SUR LES JOURNAUX TV

Si l'on peut reprocher à Internet de faire la course à l'info, d'aller parfois trop vite en répandant une rumeur ou en cherchant à tout prix à décrocher une exclu, j'ai pour ma part un coup de gueule à passer contre la télé. Ce n'est pas nouveau, mais vraiment ça m'interpelle en ce moment. Les choix éditoriaux des 20h sont surprenants. Une large place à la météo, mais presque rien sur l'actu internationale. De l'émotion gogo mais finalement peu de vraies infos. Des interviews complices mais rarement des vraies questions. Je pense qu'on est tous responsables. Car c'est l'audience qui détermine le contenu. En radio, je vois bien que certains sujets sont mis de côté car pas assez "concernants" pour une "cible" d'auditeurs. Alors j'imagine les pressions liées à l'obligation de faire rentrer la pub à la télé. Sommes-nous si stupides pour que d'une chaîne à l'autre nous n'ayons aucun choix ? Dans quasiment tous les médias, chaque jour, une liste de thèmes est retenue pour faire la Une de TOUS les formats. L'effet AFP (dépêches identiques pour tous) dicte-t-il la voix d'une presse unique ? La télé est le reflet à l'excès de ce qui se fait de plus uniformisé en matière d'actualité. Tout le monde traite les sujets de la même façon. Jamais de pédagogie, rarement du suivi. La télé m'ennuie, ne m'apprend rien. Adepte du Hard News, je consomme du BFMTV et de l'I-TELE "toute" la journée pour le direct et l'info pure, et donc je sais déjà tout à 20h. Mais le "grand JT" de Pujadas ou Ferrari n'a-t-il plus cette vocation à nous en dire davantage. La mauvaise foi qui m'anime me fait fermer les yeux sur les bonnes enquêtes régulièrement mises à l'antenne. Je grossis volontairement le trait. Le 13h de TF1 est certainement le plus beau magazine qui soit au quotidien, mais à cause de son succès, plus personne ne se risque à faire un canard digne de ce nom. Le trou du cul de la France est mis en images chaque jour, mais la réalité de notre société nécessiterait à mon sens une place plus étendue pour des sujets fouillés. Le timing tellement serré des éditions contraint celles-ci à tomber dans des banalités, pire : des clichés... Exemples : La banlieue c'est la drogue et la violence. La Burqa c'est la dérive de l'Islam. Les riches et les patrons sont tous pourris. Les immigrés sont une menace. Faut maigrir avant l'été. Y'a du monde sur la route des vacances. Les grèves gênent les usagers mais ils ont raison de faire grève hein. Sarkozy c'est de sa faute. Le foot c'est la "principale" info de la journée. Les jeunes sont délinquants ou PD. Je pourrais vous en lister des dizaines supplémentaires. Affligeant, non ?