DERNIERE_MINUTE_INFO

LA REALITE DEPASSE LA FICTION

Ce mercredi 7 avril, voici l'histoire de cette journée, digne d'un film d'action ou policier. Début des événements ce matin, à Illange, en Moselle. 2 hommes commettent un vol à main armée dans une agence du Crédit mutuel. Ils y dérobent 3000 €. Peu de temps après, vers 9h15, à Bousse, près de Thionville, la police veut contrôler une voiture devant la Caisse d'Epargne. Les deux malfaiteurs se trouvent alors à l'intérieur du véhicule qui prend "...la fuite, et des coups de feu auraient été tirés", précise le procureur thionvillois Jean-François Mailhes. Les deux jeunes majeurs ont été ensuite localisés à Guénange, dans un logement dont le magistrat n'a pas voulu préciser s'il était habituellement occupé par l'un ou l'autre des suspects. Ils étaient "parfaitement déterminés et armés", "Le risque c'était l'effusion de sang" observe le colonel de gendarmerie Arnaud Browaeys. Pas moins de 75 gendarmes, armés et équipés de gilets pare-balles, prennent alors position au pied de l'immeuble ou sur les toits des bâtiments adjacents. "Une tentative de négociation par téléphone a eu lieu, mais elle a été rompue", explique l'officier. Les autorités ont alors fait appel au GIGN, qui a dépêché sur place une équipe d'une vingtaine de personnes et trois hélicoptères. Mais les gendarmes d'élite n'ont pas eu à intervenir. Vers 18H00, quand les suspects "ont vu le dispositif GIGN, ils ont décidé de se rendre" sans violence, raconte le chef de la mission du groupe d'intervention de la gendarmerie nationale.

MIS EN LIGNE MERCREDI 7 AVRIL A 20h30