R_my_Heitz__procureur_de_la_R_publique_de_Metz_et_Patrick_Bouchareu____droite__Directeur_d_partemental_de_la_s_curit__publique__taient__cette_nuit__sur_les_lieux_du_drame

DES INCIDENTS MERCREDI SOIR APRES UNE MARCHE DANS LE CALME

En Moselle, à Woippy (qui se prononce Voipi), un drame s'est produit dans la nuit de mardi à mercredi, à 1h30. 3 jeunes d'une vingtaine d'années roulaient à grande vitesse sur un même scooter volé, sans casque. 3 policiers constatent l'excès de vitesse et prennent en chasse les contrevenants présumés avec gyrophares. Le maire de la commune, François Grosdidier, précise que ces jeunes "circulaient en zigzaguant sur l'avenue Foch". Selon lui, ils sont tombés seuls du deux-roues, "très exactement 814 mètres plus loin", dans un virage de la rue de la gare et ont violemment heurté la chaussée. L'un d'eux est décédé sur place, apparemment à la suite d'un traumatisme crânien, en dépit des soins intensifs qui lui ont été apportés par les sapeurs-pompiers. Les 2 blessés sont actuellement hospitalisés dans un état "critique" et plongés dans un coma artificiel au CHU de Nancy-Brabois (Josua Koch, 20 ans, domicilié à Woippy, serait en état de mort clinique. Et Hakim Boufia, 19 ans, de Metz, aurait plus de chances de s'en sortir mais avec de graves séquelles).

CREDIT_IDE

Ce drame survient au lendemain de la publication, mardi, par le préfet de la région Lorraine, Bernard Niquet, du bilan 2009 de la délinquance et de la sécurité routière en Moselle. Selon ce bilan, le plus important département lorrain, qui compte 22 zones urbaines sensibles (ZUS), se classe au 43e rang national en matière de délinquance. Par ailleurs, sur les 55 morts enregistrées sur les routes du département l'an dernier (56 en 2008), 14% des victimes avaient entre 18 et 24 ans (28% en 2008). Une vitesse excessive a été à l'origine de 27% des accidents mortels enregistrés l'an dernier, dont 35% se sont produits de nuit.