SALLE_POIREL

CONCLUSION : DES DEFECTUOSITES

L'Est Républicain annonce sur son site ce samedi soir et détaille dans son journal à paraître dimanche le rapport d'expertise du drame. Rappelez-vous le 9 décembre 2007, une femme perdait la vie, écrasée par une porte d'entrée de la salle Poirel, à Nancy. Un architecte nancéien, expert de la cour d'Appel de Nancy, pointe du doigt "la fragilité du métal" qui servait de pivot, lequel a rompu. Le spécialiste évoque aussi une une porte en surpoids de 52 kg et le dysfonctionnement d'un frein.